Groupe ALTODIS, l’entreprise de demain

Édition : - 4 février 2022

[addtoany]

Groupe ALTODIS, l’entreprise de demain

L’aventure d’Altodis débute en 2004 à Habsheim. Aujourd’hui, le groupe installé à Rixheim compte cinq entreprises et réalise un chiffre d’affaires de 21 millions d’euros. À l’origine, un homme, Pascal Arnold, et un rêve : la volonté de se spécialiser dans le secteur de la réparation et location de machines et d’équipements mécaniques, en mettant le salarié au cœur de l’entreprise.

Philanthrope, doux rêveur, chef d’entreprise dans l’âme, Pascal Arnold est tout ça à la fois. Mais qu’on ne s’y trompe pas, l’homme de bientôt 59 ans est avant tout un patron qui a su prendre des risques, qui impose des décisions et qui gère son entreprise comme on veillerait sur sa propre famille. Surtout, il a su tirer des enseignements de son parcours de près de 20 ans en tant que salarié dans le domaine de la vente, de la location et de la maintenance d’engins de manutention. Son innovation a été une nouvelle approche pour exercer un métier déjà existant, faisant le choix de mettre l’humain au cœur de la réflexion et du système. Le management devient transversal et non plus pyramidal. Il ne voulait pas une entreprise où les gens se font la guerre.

« Il faut capitaliser sur l’humain qui est au centre de tout »
Altodis est spécialisée dans la vente, la location et la maintenance d’équipements de manutention et de BTP (chariots élévateurs, nacelles…) et s’est imposée dans un marché dominé par des poids lourds avec une approche « tournée vers le service ». La PME a su construire un métier avec une philosophie : « une entreprise, c’est une construction faite par l’homme et pour l’homme », selon Pascal Arnold; et un slogan qui résume son ADN : « alléger le travail de nos clients du matériel à l’immatériel ».

Le matériel c’est l’activité de vente, de maintenance et de location de matériel de manutention et de BTP s’appuyant sur des partenariats avec des constructeurs leader sur leur marché tels que Toyota (magasinage et chariots élévateurs industriels), Kubota (matériels d’excavation compacts : mini pelles, chargeuses et transporteurs), Merlo (chariots télescopiques et rotatifs), Liebherr (grues à montage rapide), Haulotte (nacelles) et Mora (machines de grosse capacité et compactes). L’immatériel c’est l’activité de mesure, de conseil et d’accompagnement/formation dans des domaines tels que l’évaluation des actifs immatériels des entreprises, les diagnostiques physiologiques permettant de mesurer l’impact du stress et de la pénibilité sur l’homme, les études ergonomiques des postes de travail, mais aussi la mise en œuvres de solutions et d’actions de management à travers l’accompagnement et la formation.